Y a-t-il des règles particulières à respecter pour poser un parquet sur sol chauffant ou sur sol chauffant réversible ?

Oui. La pose de parquet sur sol chauffant ou plancher réversible nécessite quelques précautions particulières :

Assurez-vous tout d’abord de la compatibilité de votre parquet sur ce support auprès de votre revendeur. Nous déconseillons l’utilisation des essences jatoba, hêtre et érable sur ces types de support.

La résistance thermique des revêtements de sol, y compris leur éventuelle couche de désolidarisation associée (sous couche acoustique par exemple) ne doit pas dépasser 0,15 m².K/W.

Dans les conditions de base, la température de surface des sols finis ne peut dépasser 28°C.

 

POSE SUR SOL CHAUFFANT « BASSE TEMPERATURE »

Plancher rayonnant hydraulique :

 - L’enrobage est réalisé avec un béton adapté bénéficiant, dans tous les cas, d’une conductivité thermique minimale de 1,2 W/m.K. Celui-ci peut éventuellement être associé à une couche désolidarisée dans le cas des planchers chauffants de type C.

- La température maximale de l’eau ne doit pas dépasser 40°C.

- Une régulation doit être mise en place, tout particulièrement lors de la première mise en chauffe mais également pendant sa vie en œuvre, pour éviter de dépasser cette température.

 

Plancher rayonnant électrique :

- Ce type de supporte permet une pose flottante avec interposition d’une sous-couche.

- L’utilisation de tapis et meuble est déconseillée car ceux-ci risquent de limiter fortement les performances du système.

- L’épaisseur de la couche d’enrobage, au-dessus des éléments chauffants (épaisseur de recouvrement) doit être comprise entre 5 et 6 cm.

- Une régulation doit être mise en place, tout particulièrement lors de la première mise en chauffe mais également pendant sa vie en œuvre, pour éviter des montées en température trop rapides.

 

 

POSE SUR SOL CHAUFFANT REVERSIBLE (CHAUFFANT/RAFRAICHISSANT)

- Utiliser impérativement la méthode de collage « en plein » avec une colle MS Polymère (ex : Presto PM) directement sur le support, sans interposition d’une sous-couche.

- Le système doit permettre une répartition homogène de la chaleur sur toute la surface.

- La température des fluides doit être réglée par système de sondes automatiques pour empêcher la formation d’un point de rosée (condensation) sous le parquet.

- Le circuit doit comporter un dispositif limitant la température au départ du fluide de 18 à 22°C. L’installateur du système est dans l’obligation de respecter cette clause.

- L’émission calorifique ne devra pas dépasser 100W/m² ;

- La consigne d’été des thermostats d’ambiance des régulations individuelles ne descendra pas en dessous de 22°C. Le système rafraîchissant ne pourra s’enclencher que si la température ambiante est égale ou inférieure à 25°C.