Comment poser un parquet flottant ?

Le parquet flottant tire son nom de la pose qui lui incombe, à savoir, la pose flottante. Contrairement à un parquet en bois massif que l’on pose à l’aide de colle ou de clou, le parquet flottant est clipsable et ne nécessite donc que peu de savoir-faire et d’outil pour le poser !

Les différents types de parquet flottant

Sur le marché, il existe trois types de parquet dits « flottants ». Panaget revient avec vous sur les caractéristiques de chacun pour vous aider à faire votre choix :

  • Le parquet flottant stratifié : il est le choix le plus économique. Il se compose de trois couches. Il y a un support en bois aggloméré, une couche décorative qui imite les différents aspects du bois ainsi qu’une couche supérieure destinée à protéger le parquet flottant de l’usure ! Étant l’option la moins coûteuse, le parquet flottant stratifié est celui qui a la durée de vie la plus courte ;
  • Le parquet contrecollé : il est lui aussi composé de trois couches. Il possède deux couches de bois aggloméré où l’on plaque par-dessus une couche de bois noble (chêne, bambou, hêtre…). Il est le parfait compromis entre les deux autres types de parquet flottant clipsable. Il reste moins cher qu’un parquet massif et a une durée de vie bien plus longue qu’un stratifié. De plus, ce type de parquet flottant ne nécessite aucun traitement après la pose ;
  • Le parquet flottant massif : il est le seul à être composé à 100 % d’essence de bois ! Même si on le retrouve le plus régulièrement composé de bois de bambou pour ses qualités de solidité et de faible dilatation, vous pouvez retrouver ce type de parquet flottant dans diverses essences de bois (hêtre, chêne, teck…). Plus onéreux, le parquet flottant massif vous assure une simplicité à la pose et une grande robustesse !

Pour plus d’informations et de conseils sur le choix de votre type de parquet flottant, n’hésitez pas à lire notre article « Quel parquet choisir ? » !

Notre guide pour une pose parfaite de votre parquet flottant

Le parquet flottant est très simple à poser du fait qu’il soit clipsable. Par conséquent, il ne vous demandera que peu d’outils et peu de temps pour donner du cachet et plus de confort à votre maison ou votre appartement !

Nos indispensables pour la pose de parquet flottant

Pour poser votre parquet flottant, vous devez être équipé de lames de parquet (on estime qu'il faut ajouter 2 à 5 % à votre surface réelle en m² pour connaître la quantité nécessaire à la pose), d’un rouleau de sous-couche et de plinthes. De plus, pour votre sécurité, on vous recommande fortement de porter des gants et des genouillères pour le confort de vos genoux !

Les étapes de la pose d’un parquet flottant

Une pose de parquet flottant clipsable se déroule en 4 étapes :

  • La préparation avant la pose ;
  • La pose des lames de parquet flottant ;
  • La réalisation des découpes particulières ;
  • La réalisation des finitions.

Avant toute chose et pour une parfaite tenue, la pose des lames de parquet doit se faire sur une surface plane, lisse, sec et propre ! Votre parquet flottant peut se poser sur du carrelage, sur un sol vinyle, mais pas sur de la moquette. Pour les sols chauffants, prenez garde à vérifier la compatibilité avec le parquet flottant de votre choix.

Aussi, pour vérifier la planéité du sol, vous pouvez utiliser une règle de maçon. Les écarts et les bosses ne doivent pas excéder 5 mm sous une règle de 2 m !

Enfin, dernier conseil avant de rentrer dans le vif du sujet : entreposez vos lames de parquet flottant dans la pièce 48 heures avant. Ainsi, elles pourront s’adapter à l’hydrométrie de la pièce.

Etape 1 : La préparation de la pose de parquet flottant

Avant de poser la première lame de parquet flottant, il est nécessaire de s’assurer que le sol est propre en passant un dernier coup d’aspirateur. Vous pouvez également dégonder les portes pour accéder plus facilement à toute la pièce.

La pose de lame de parquet se fait en général dans le sens de la lumière entrante de la pièce. Toutefois, si vous souhaitez l'agrandir visuellement votre intérieur, vous pouvez également les poser dans le sens le moins large de celle-ci. Pour en savoir plus à ce sujet, n’hésitez pas à retrouver nos conseils pour choisir le sens de la pose de votre parquet flottant.

Si votre pièce se trouve au rez-de-chaussée sans vide sanitaire, sur un sol chauffant basse température ou sur un sol chauffant réversible chauffage et climatisation, il vous faudra poser une couche de film pare-vapeur afin de la protéger de l’humidité. Pour cela, prenez vos couches de pare-vapeur et faites-les se chevaucher. Pour finir, collez les couches entre elles avec du scotch aluminium pour éviter les fuites d’airs et donc d'humidité. Petit conseil : n’hésitez pas à faire remonter le film sur le mur. En effet, vous pourrez toujours couper l’excédent lors de l’étape de la finition !

Afin, pour une isolation thermique et phonique de votre sol, il est indispensable de poser une sous-couche que vous posez perpendiculairement au sens de pose de votre parquet flottant.

Les sous-couches d’une épaisseur supérieure à 3 mm (hors panneaux de fibre de bois) ou d’une compressibilité trop importante sont à proscrire.

Etape 2 : La pose des lames de parquet flottant

La première lame clipsable se pose dans un angle de la pièce en fonction du choix de pose que vous avez choisi auparavant ! Les rainures de la lame doivent être placées vers le mur. Ainsi, les languettes qui vous permettront de clipser la deuxième rangée seront du bon côté ! Attention, la dernière lame de la première ligne doit au minimum mesurer 30 cm de long afin de garantir une pose parfaite !

Pour que votre bois puisse se dilater naturellement, vous devez insérer des joints de dilatation de 8 mm tout autour de la pièce. Par la suite, posez une cale de dilatation au début de chaque rangée de lames et sur toute la longueur, et ce, tous les 50 cm !

Pour clipser la deuxième lame au bout de la première, vous devez disposer un léger filet de colle en fond de rainure sur la largeur (éviter tout surplus) puis vous devez incliner la lame de parquet flottant à 30° pour qu’elle s’engage facilement dans l’autre lame. S’il le faut, vous pouvez vous aider d’un maillet en caoutchouc afin que les lames soient parfaitement attachées ensemble. Et voilà, le tour est joué ! Il ne vous suffit plus qu’à continuer la pose ainsi de suite sur toute la 1ère rangée en encollant chacune des largeurs, seulement sur cette 1ère rangée.

Lorsque vous arrivez en bout de ligne et que vous n’avez plus de place pour poser une lame entière de parquet flottant clipsable, déposez une cale de dilatation et mesurer la distance jusqu’à l’extrémité de la dernière lame posée. Reportez cette mesure sur une lame, tracez le trait de coupe et coupez à la scie sauteuse. Une fois la coupe terminée, vous pouvez dès à présent poser la dernière lame de la rangée.

Pour démarrer la 2ème rangée, vous devez récupérer la chute de la dernière lame du 1er rang. Veiller à ce que la chute corresponde au moins à deux fois la largeur de la lame pour des raisons esthétiques.

Continuer la pose en rabattre la lame et encliquer en fin de rotation. Vous placez la lame suivante bout à bout avec la dernière lame avec un angle d’environ 30° tout en engageant la languette dans le sens horizontal (verrouillage longitudinal) puis appuyer vers le bas pour rabattre la lame vers le sol (verrouillage latéral).

Dorénavant, vous avez toutes les clés en main pour finir la pose de votre parquet flottant clipsable !

Etape 3 : La réalisation des découpes particulières

La pose de lame de parquet flottant n'a maintenant plus aucun secret pour vous ! Toutefois, toutes les pièces ne sont pas complétement carrées et sans obstacle. Mais pas de panique ! Panaget vous donne quelques conseils pour un rendu de professionnel sur des découpes particulières.

La pose de parquet clipsable autour de tuyaux

Si votre sol est pourvu de tuyaux, équipez-vous d’un copieur de profil pour prendre l’empreinte des découpes à effectuer. Une fois l’empreinte récupérée, reportez-la sur une lame de parquet. Pour la découpe, percez avec une perceuse équipée d’une mèche à bois plate et occupez-vous des finitions avec la scie sauteuse. Pour un résultat net, vous poncez légèrement les bords pour vous assurer un résultat impeccable. Rien de plus simple ! Maintenant, votre lame de parquet se clipse facilement malgré les tuyaux !

Poser son parquet flottant autour d’un angle

Un angle sortant dans votre pièce ? Pour chaque problème, une solution ! Il faut tout d’abord prendre les mesures de la lame qui le bordera. Clipsez donc une lame repère dans l’alignement de la dernière rangée posée. Insérez ensuite une cale de dilatation au mur puis une seconde lame repère contre la précédente que vous positionnez contre le mur. Grâce à cela, vous pouvez prendre les mesures de la lame à découper. N'oubliez pas de poser une cale de dilatation contre le mur et de mesurer la largeur en deux endroits de la cale à la lame repère. Faites de même pour la longueur !

Vous n'avez plus qu'à reporter les mesures sur une lame de parquet, tracez les traits de coupe à l’équerre et découpez à la scie sauteuse. Vous pouvez maintenant remplacer les lames repères par votre lame de parquet parfaitement adaptée à l’angle de votre pièce !

Poser la dernière lame de parquet flottant

La dernière rangée de lame peut être le dernier écueil à votre pose de parquet flottant ! En général, vous devrez couper les lames dans leur longueur. Pour mesurer cette longueur, posez une cale de dilatation contre le mur. Mesurez la distance entre la dernière rangée de lame et de la cale à deux endroits différents.

Ensuite, posez une lame au sol dans le sens de la pose et reportez les mesures sur la lame.  Pour finir, reportez le trait de coupe et découpez à la scie sauteuse. Vous pouvez désormais clipser la lame. A noter, parfois, cette dernière rangée nécessite l’utilisation du tire-lame et du maillet. 

Votre parquet flottant clipsable est maintenant complètement posé et bientôt terminé !

Etape 4 : La mise en place des finitions de votre parquet flottant

Une fois la pose des lames de parquet flottant terminée, laissez les cales de dilatation pendant 24h. S’il reste d’éventuels débords de sous-couche ou de film pare-vapeur, coupez-les au cutter.

La pose des plinthes

Avant toute chose, mesurez la taille de chaque plinthe à découper. Reportez vos mesures sur une plinthe et découpez aux dimensions à la scie à dos. Notre astuce ? Pour la découpe des angles, utilisez une boite à onglet ! Ensuite, encollez les plinthes avec de la colle à bois.

Finalement, posez-les sur les murs en glissant une fine cale de dilatation entre la plinthe et le parquet flottant fraîchement posé afin d’assurer la dilatation naturelle du bois. Laissez sécher et le tour est joué !

La finition esthétique entre deux revêtements

Pour une finition esthétique entre deux revêtements, on utilise une barre de seuil. Pour ce faire, mesurez les différentes longueurs et découpez la barre aux bonnes dimensions. Selon son modèle, vous pouvez l’encoller ou la visser !

Etape 5 : Les finitions

Et voici ! Après quelques heures de (dur) labeur, votre parquet flottant est fin prêt ! Dernière étape, remettez vos portes sur leurs gonds. Assurez-vous seulement qu’elles ferment complètement sans frotter au sol. Si c’est le cas, rabotez légèrement le bas de la porte.

Pour maintenir votre nouveau parquet flottant en parfait état, nous vous conseillons de lire notre guide pratique des meilleurs produits pour entretenir son parquet flottant.