Comment réparer un parquet qui gondole ?

Comment réparer un parquet qui gondole ?

Excès d’humidité dans la pièce, dégât des eaux, mauvaise pose, meubles trop lourds… Les causes d’un parquet gondolé sont multiples. Lorsqu’un parquet gondole, les lames se dilatent, bougent, gonflent et finissent par se soulever. Il est possible de réparer un parquet qui gondole : la méthode employée va dépendre de la source du problème.

Réparer un parquet qui gondole par excès d’humidité

Le taux d’hygrométrie de l’air pour la pose d’un parquet doit être compris entre 40 et 60 %. Si l’humidité dans l’air est trop élevée, installez un déshumidificateur d’air afin que le parquet reprenne sa forme initiale. Si le parquet est trop gondolé, cela ne suffit généralement pas : il conviendra de retirer les lames abîmées et de les faire remplacer. Pour le parquet massif, même s’il revient à son état initial, il est parfois nécessaire de procéder à un ponçage léger afin d’éliminer les traces de gondolement qui restent.
A noter : a contrario, si l’air ambiant est trop sec, le parquet va se rétracter et des ouvertures entre les lames ou sous les plinthes vont se créer. Dans ce cas, nous vous conseillons de placer un humidificateur d’air dans la pièce.

Réparer un parquet gondolé à cause d’un espace de dilatation insuffisant

Si au moment de la pose vous n’avez pas laissé un espace de dilatation en périphérie d’au moins 8 mm, le parquet n’aura pas suffisamment de place pour s’étendre, il va buter contre le mur en travaillant et va gondoler. Il faudra retirer les plinthes puis retailler les lames à l’aide d’une scie oscillante ou d’un couteau à bois, pour redonner de la place au parquet.

Visualisez notre vidéo pour reprendre un espace de dilatation :