Comment poser un parquet à coller ?

La pose de votre parquet s’adapte à chaque pièce et à chaque type de parquet dans votre maison. La pose collée est une des techniques les plus répandues aujourd’hui, notamment pour les parquets massifs. Ce système de pose est en effet largement plébiscité, car il est très stable et améliore considérablement le confort acoustique des occupants de la maison. 
Mieux encore, il est parfaitement adapté aux sols chauffants et sols chauffants réversibles. Cependant, poser un parquet collé nécessite un savoir-faire particulier : découvrez avec Panaget comment coller un parquet !

Comment préparer la pose collée d’un parquet ?

Voici quelques astuces avant de passer à la pose :

  • Vérifiez que le sol de votre pièce est bien plan à l’aide d’un niveau (assurez-vous de le niveler s’il y a plus de 2mm de jeu par mètre !) ;
  • Vérifiez que le sol de votre pièce est parfaitement propre et sec ;
  • Déterminez le sens de pose du parquet, soit parallèlement à la plus grande longueur de la pièce, soit dans le sens de la lumière extérieure ;
  • Laissez vos colis de lames reposer deux jours à une semaine dans la pièce avant de les ouvrir (ce délai permettra une meilleure pose et évitera des déformations ultérieures, en laissant le temps au bois de s’habituer à l’humidité et à la température !) ;
  • Pour un rendu final plus homogène et équilibré, n’hésitez pas à mélanger les différents colis de parquet pour varier les nuances et longueurs de lames ! ;
  • Vérifiez quel type de parquet choisir avec du chauffage au sol, si vous vous tournez vers un système de plancher chauffant ;
  • En appartement, mieux vaut prévoir un isolant entre les étages avant de procéder à la pose à coller !

Comment mesurer le parquet avant découpe ?

A l’aide du mètre, calculez le nombre de rangées nécessaires pour couvrir la largeur de la pièce – cela a pour but de déterminer les dimensions auxquelles couper la première et la dernière lame. 
Pour ce faire, divisez la longueur AB de votre pièce par la largeur CD d’une lame pour obtenir la valeur de référence, que vous arrondirez à l’inférieur (par exemple, si vous obtenez E=24,8cm, arrondissez à 24cm).
Afin de déligner la largeur de la première rangée de la manière la plus harmonieuse, nous vous conseillons ensuite de faire le calcul suivant, à savoir [AB-(E×CD)] divisé par 2. Ce calcul vous donnera la largeur de votre première rangée.

Comment découper le parquet en cas d’obstacles au sol ?

Radiateurs, tuyauterie, escaliers, portes, murs irréguliers : comment poser un parquet de manière parfaite en dépit de ces obstacles ? 
Pour un obstacle comme un départ de tuyau, il suffira de reporter les mesures sur la lame de parquet concernée (en tenant compte du jeu de dilatation de 8mm minimum), de découper, et de poser un joint ou bien un cache spécifique.
Pour un obstacle comme un pas de porte, ou une irrégularité du mur (comme un arrondi), il faut commencer par reporter l’écart et découper la lame de parquet aux dimensions voulues, en tenant compte des joints de dilatation encore une fois. En l’absence de plinthe pour masquer l’écart, il suffira d’entailler le pied des huisseries pour faire passer le parquet directement en dessous. Attention, il faut tenir compte de l’épaisseur de la couche de colle, qui vient s’ajouter à l’épaisseur du parquet dans le calcul de la hauteur à entailler !
Dans tous les cas, nous recommandons de vérifier que la découpe convient pour les sections de plancher de dimensions irrégulières avant d’encoller.

Comment coller un parquet ?

Assurez-vous tout d’abord que le taux d’humidité de la pièce n’est pas trop élevé : si le temps est à l’orage, reportez la pose !
Commencez par déposer à la spatule une colle polymère adaptée, avant de l’étaler avec une spatule dentée (aussi appelée peigne à colle) : cet ustensile permet d’étaler la colle de manière striée pour une adhérence optimale. Appliquez toujours la colle sur une petite surface à la fois, en veillant à ce que cette couche soit uniforme et d’une épaisseur régulière ! 
A chaque fois que vous passez à la pose, raclez avec la spatule la colle excédentaire en dehors de la surface sur laquelle vous posez les lames, afin d’éviter une surépaisseur lors de la suite de la pose.
Il ne faut jamais encoller autre chose que le sol : les lames doivent être posées telles quelles, en étant pressée assez fortement pour que la colle au sol prenne bien. Au besoin, aidez-vous d’un maillet.
Disposez ensuite les cales entre les murs et le parquet pour le temps du séchage de 24 heures minimum. Pendant cette durée, ne marchez pas sur le parquet. Une fois ce délai écoulé, les cales peuvent être retirées pour poser les plinthes et autres barres de seuil destinées à cacher l’espace laissé vide.
Pour plus d’informations, Panaget vous propose sa fiche de conseils sur les différentes étapes de pose